Je lui dirai



(Jean-Jacques Goldman)
Je lui dirai qu'il est de ce paysOù son grand-père était bûcheronQue dans son sang l'Orient coule aussiQue les mélanges font de beaux enfantsQu'il est fort et bien vivant
Je lui dirai qu'il est né de l'amourQue nous l'attendions passionnémentQue chaque nuit s'efface au nouveau jourQu'il sera grand mais qu'il a bien le tempsOh dieu qu'il a bien le temps
Et que la vie l'appelle que le monde l'attendQue la terre est si belle et le ciel est si grandQu'il est beau, que je l'aime, qu'il est ma vie, ma joieQu'il est un parmi des millions d'humainsMais bien l'unique pour moi
Je lui dirai qu'ici bas tout s'apprendLe bien le mal et même le bonheurQu'il ne perde jamais ses yeux d'enfantDevant trop de malheurs et de laideurQu'il regarde avec son coeur
Je lui dirai d'être sage et prudentD'aller frôler les glaces et les feuxQu'il goûte à tout mais sans jamais dépendreQue trop peut être pire que trop peuOh bien pire que trop peu
Et que la vie l'appelle que le monde l'attendQue la terre est si belle et le ciel est si grandQu'il est beau, que je l'aime, qu'il est ma vie, ma joieQu'il est un parmi des millions d'humainsMais bien l'unique pour moi
Je lui dirai les chansons les poèmesQu'il n'y a pas d'amour sans histoireQue le bonheur est un grain que l'on sèmeQu'amour et santé ne s'achètent pasEt qu'on n'est riche que de ça
Je lui dirai qu'un jour une autre femmeViendra l'aimer et qu'il l'aimeraQue j'en mourrai de bonheur et de larmesMais que nous serons là pas après pasQue c'est la vie et sa loi
Et que la vie l'appelle que le monde l'attendQue la terre est si belle et le ciel est si grandQu'il est beau, que je l'aime, qu'il est ma vie, ma joieQu'il est un parmi des millions d'humainsMais bien l'unique pour moi
Qu'il est beau que je l'aimeQu'au-delà du mystèreIl est ma plus belle raison de vivreMa réponse à l'infini